Visuel du bouquet de services académiques

Portugais

Vous êtes ici : Accueil > Cinéma >

Hommage à Manoel de Oliveira

Arte rend hommage à Manoel de Oliveira, l’immense cinéaste portugais mort le 2 avril dernier.

Rendons hommage au grand cinéaste

Les films sur ARTE

Hommage au cinéaste Manoel de Oliveira

Jeudi 9 avril

Pour saluer le grand cinéaste portugais Manoel de Oliveira, ARTE diffusera dans la nuit du jeudi 9 avril son dernier court métrage "Le Vieillard du Restelo" (à 00h20) suivi de l’un des meilleurs films de sa fin de carrière "Singularités d’une jeune fille blonde".

"Singularités d’une jeune fille blonde" (Singularidades De Uma Rapariga Loira, 2009) compte parmi les plus beaux films de Manoel de Oliveira et confirme sa proximité avec Bunuel.
Comme Cet obscur objet du désir, Singularités d’une jeune fille blonde est le récit d’une passion malheureuse racontée par son personnage principal à une inconnue dans un train.
format JPEG - 54 ko

http://cinema.arte.tv/fr/article/hommage-au-cineaste-manoel-de-oliveira-jeudi-9-avril

Hommage de la RTP

http://www.rtp.pt/noticias/index.php?article=817287&tm=4&layout=121&visual=49

Hommage du journal Libération

http://m.libe.ma/%E2%80%8BL-ultime-hommage-au-doyen-des-cineastes-Manoel-de-Oliveira_a60815.html

"L’ultime hommage au doyen des cinéastes, Manoel de Oliveira

07/04/2015
Le Portugal a rendu, vendredi dernier, un ultime hommage au doyen mondial des cinéastes, Manoel de Oliveira, décédé la veille à l’âge de 106 ans après une longue carrière qui l’a mené du film muet à l’ère numérique.
Le réalisateur mythique a été inhumé dans le caveau familial au cimetière d’Agramonte à Porto, sa ville natale au nord du Portugal, en présence de plusieurs personnalités de la culture, dont un de ses acteurs fétiches, John Malkovich.
"Le cinéma n’est pas mort avec Manoel de Oliveira, mais Manoel de Oliveira était unique et le cinéma ne sera plus le même sans lui", a déclaré l’artiste américain, 61 ans, qui a figuré dans trois de ses films, dont "Je rentre à la maison" (2001).
Le président Anibal Cavaco Silva et le Premier ministre Pedro Passos Coelho ont assisté à la brève cérémonie funèbre qui s’est déroulée auparavant à l’église du Christ-Roi en présence de la famille du réalisateur, dont sa veuve Maria Isabel, 96 ans.
"Tous les Portugais ont aujourd’hui le cœur serré à l’idée de le voir partir. Il faisait pratiquement partie de notre famille", a assuré M. Passos Coelho. Le corbillard gris, recouvert de couronnes de fleurs blanches et jaunes, a été accueilli au cimetière par les applaudissements de plusieurs centaines d’admirateurs du réalisateur. "Manoel de Oliveira est des nôtres. Nous allons construire un Panthéon ici !" pouvait-on lire sur une banderole agitée par des habitants de Porto. Dernier clin d’œil posthume, le cinéaste a légué un long métrage autobiographique inédit tourné en 1982, "La Visite ou Mémoires et confessions", qui sera dévoilé au grand public dans le courant du mois d’avril. "

Mise à jour : 8 avril 2015