Visuel du bouquet de services académiques

Portugais

Vous êtes ici : Accueil > Littérature >

Les lettres de la religieuse portugaise

Théâtre : Les lettres de la religieuse portugaise

Jeudi 28 juin à 20 h 00

Source : Wikipédia

"Il s’agit des cinq fameuses lettres d’amour d’une religieuse portugaise, Mariana Alcoforado, adressées à son amant, le comte de Chamilly Saint-Léger, officier dans l’armée française.

Ces pièces maîtresses de l’histoire littéraire du 17ème siècle, qu’un véritable mystère auréole car on ne sait pas exactement si elles sont nées dans un couvent ou dans les salons parisiens, seront interprétées par la comédienne Ana Ciontea. Bien connue en Roumanie, où elle a joué au Théâtre National de Bucarest et dans quelques films à succès, Ana Ciontea s’est établie à Limoges depuis une dizaine d’année, où elle a participé à de nombreuses créations de Silviu Purcarete à l’époque où il dirigeait le Théâtre de l’Union. A présent, elle collabore en tant que comédienne avec plusieurs compagnies de théâtre en France et intervient par ailleurs en tant que pédagogue dans plusieurs structures de formation dont l’Académie théâtrale de l’Union de Limoges.

Ce spectacle en français, réalisé avec un autre metteur en scène roumain très connu, Radu Penciulescu, a déjà rencontré un grand succès en tournée nationale durant l’automne dernier."

  • Entrée libre
  • Réservations indispensables au 01 47 05 15 31
  • Salle de théâtre de l’Hôtel de Béhague,
    123 rue Saint-Dominique – 75007 Paris

:lire Pour en savoir plus :

  • <a href=http://spectable.com/theatre-religieuse-portugaise/d_22677.php
    target= "blank">Spectable.com
  • <a href=http://fr.wikipedia.org/wiki/Lettres_portugaises
    target= "blank">Lettres portugaises Article de Wikipédia
  • <a href=http://pt.wikipedia.org/wiki/As_Cartas_Portuguesas
    target= "blank">Cartas portuguesas Article de Wikipédia (portugais)
  • <a href=http://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_portugaises_traduites_en_fran%C3%A7ais
    target= "blank">Lettres portugaises traduites en français par Gabriel de Guilleragues (1628 - 1685), 1669 : Wikisource
Mise à jour : 31 mai 2008